Glossaire

Mis à jour il y a 3 semaines

[Avis aux lecteurs : vous pouvez signaler les coquilles/erreurs trouvées dans ce manuel sur la page ‘documentation’ du forum.]

La liste ci-dessous est un glossaire des termes techniques et musicaux qui sont fréquemment utilisés dans le manuel MuseScore. Il précise les liens vers les chapitres concernés. Des images sont fournies pour aider les musiciens qui sont capables de lire la notation mais ne connaissent pas le vocabulaire spécifique. Cette page n'a pas pour objet d'être un dictionnaire de tous les termes musicaux : voir les liens externes.
[Les différences entre termes américains et anglosaxons ne sont pas reprises dans la version française].

A

Accent

L’accent ou martellato est une articulation symbolisée par un tiret écrit au-dessus (ou au-dessous) de la tête de note. Il indique que la note doit être jouée de façon "martelée", c’est à dire légèrement plus fort et decrescendo.

Acciaccatura

Acciaccatura C’est une courte fioriture qui se présente comme une petite note avec une barre traversant la hampe, le plus souvent une croche, placée devant une note de taille normale. Également appelée appogiature brève, elle est rapidement exécutée au cours du temps de la note principale. Musescore en fait une lecture rapide dont la durée n'est pas affectée par la durée de la note parente.

Accolade

Voir Crochet de système

Accord

  1. Un groupe de deux notes ou plus jouées en même temps.
2. Dans Musescore, seules les notes jouées ensemble qui ont la même durée dans une même Voix Musescore constituent un accord. Pour sélectionner un accord dans MuseScore, tapez Maj et cliquez sur une note. Voir le chapitre Travailler avec plusieurs voix.
3. Dans Musescore, un symbole d'accord. Voir le chapitre Symboles d'accord.

Altération

Une altération est un signe placé devant la note pour augmenter ou diminuer sa hauteur. Voir le chapitre Saisir des notes et des silences : Altérations. Musescore n'assure la lecture que des altérations les plus courantes dont font partie dièse, bémol, bécarre, double dièse, double bémol et triple bémol. Pour créer des altérations microtonales comme les quarts de tons, voir le chapitre du manuel Musescore 3 Tuning systems, microtonal notation system, and playback [en anglais].
On distingue les altérations accidentelles — qui affectent toutes les notes de même hauteur dans la mesure où elles sont placées, si elles ne sont pas annulées par une autre altération — et les altérations de l’armure qui sont valables pour toutes les notes de même nom rencontrées. Si l’altération porte sur une note liée par une liaison de prolongation entre deux mesures, l’altération perdure sur la durée de la note mais pas au-delà.

Ambitus

Étendue d'une mélodie, d'une voix ou d'un instrument, entre sa note la plus grave et sa note la plus élevée dans la portée. Voir le chapitre Ambitus.

Anacrouse

Première mesure incomplète d’une composition morceau ou d’une section d’un morceau de musique. Voir Anacrouse et notation non mesurée et Créer une nouvelle partition : Anacrouse.

Ancre

Point d'attache sur la partition d'objets comme Texte et Lignes. Quand l'objet est déplacé, l'ancre apparaît sous la forme d'un petit cercle marron connecté à l'objet par une ligne en pointillés. En fonction de l'objet sélectionné, l’ancre peut être attachée à (1) une note (exemple : doigté), (2) une ligne de portée (exemple : texte de portée) ou bien (3) une barre de mesure (exemple : barre de reprise).

Appoggiature

C’est une fioriture qui se présente comme une petite note (noire, croche, etc.) placée devant une note principale. Également appelée appogiature longue, elle s’exécute dans la durée de la figure de(s) note(s). La durée de la note principale est déduite de celle de l’appogiature. Musescore en crée la lecture de cette façon. Il est possible d'exécuter une appoggiature en acciaccatura de nos jours mais Musescore n'en assure pas la même lecture.
appoggiatura.PNG

Armure

Ensemble d’altérations dièses ou bémols placés au début de la portée, après la clef. Elle donne une idée de la tonalité et évite d’avoir à répéter ces signes tout au long de la portée.
Par exemple, une armure avec un Si bémol indique une tonalité en Fa Majeur ou en Ré mineur. Voir Armures.

Armure de précaution

Quelquefois désignée sous les termes d'armure "de rappel" ou "de courtoisie", c’est une armure qui est disposée à la fin d’un système pour signaler le changement d'armure au départ du prochain système.

Arpège

Un arpège est une série de notes constituant un accord qui sont jouées successivement. Un symbole d’arpège placé devant un accord demande à l'interprète jouer les notes constitutives l’une après l'autre. La flèche sur le symbole d'arpège indique la direction dans laquelle l'interprète doit jouer les notes de l'accord. Voir Arpèges et glissandos
Symboles d’arpège

Articulation

Marque ou symbole indiquant comment les notes doivent être jouées, en maîtrisant les attaques et le détachement entre les notes (silences d'articulations). Voir : accent, legato, mercato, [staccato](#staccato], tenuto. Voir Articulation.

B

Barre de mesure

Ligne verticale qui sépare deux mesures. Les barres de mesures peuvent traverser une ou plusieurs portées ou un système complet. Voir Barre de mesure.

Barres de reprise

Voir Reprise.

Bécarre

Un bécarre (♮) est un signe qui annule une altération précédente sur les notes de la même hauteur dans la mesure. Voir altérations et armure.

Bémol

Un bémol (♭) indique que la hauteur de la note doit être abaissée d’un demi-ton. Voir altérations et armure.

Blanche

Note dont la durée vaut la moitié de celle de la ronde.

BPM

Unité de tempo qui n'est utilisée, dans Musescore, que dans la barre de menu Lecture. BPM (battements par minute) est la quantité de noires qui pourraient être jouées en une minute. Ce n'est pas le nombre utilisé dans l'indication de métronome d'une partition. Voir Commandes de lecture.

C

Capodastre (texte de)

Texte pour indiquer le réglage du dispositif de transposition utilisé sur un instrument. Voir le chapitres Lecture avec capodastre (MS 4.0.2 et version précédentes) et Appliquer un capodastre.

Carrée ou brevis

Une note carrée est une note qui vaut 2 rondes ou 4 noires (etc.).

Cent

Intervalle correspondant au centième d’un demi-ton, utilisé par la propriété Réglage d'accord d'une note. Voir le chapitre Panneau des Propriétés.

Césure

Une césure (//) est une pause brève à l’intérieur d’un motif mélodique. Le temps n’est pas compté pour cette attente et la musique reprend au signal du chef d’orchestre. Voir Césure
Césure

Clef

Symbole musical utilisé pour indiquer quelles notes sont représentées par les lignes et interlignes sur une portée. Voir le chapitre Clef. Voir aussi Clef de précaution.

Clef de précaution

Quelquefois désignée sous les termes "de rappel" ou "de courtoisie", c'est une clef en format réduit qui est disposée à la fin d’un système pour signaler le changement de clef au départ du prochain système.

Coda

  1. Passage qui conduit une pièce (ou un mouvement) musical à sa fin.
2. coda.PNG Symbole de navigation en forme de croix réticulée. Il est utilisé lorsque la fin d'une section répétée est à l'intérieur de cette section plutôt que dans sa partie finale. Voir aussi le signe dal segno. Voir le chapitre Sauts et repères.

Crescendo

Marque de nuance indiquant que l'intensité des notes jouées augmente progressivement. Symbolisé sous la forme d'un texte (cresc.) ou d'un "soufflet" ouvrant (<)

Croche

Note dont la durée vaut le huitième d’une ronde.

Crochet de note

Symbole (également nommé "durée") ajouté à la hampe d'une note (croche, double croche, etc.) pour en modifier la durée.

Crochet de système

Signe (crochet, accolade) réunissant deux portées jouées en même temps.
Voir système

D

Da capo (D.C.)

Symbole demandant de répéter la partie de musique précédente. Voir le chapitre Sauts et repères.

Decrescendo

Voir Diminuendo

Dièse

Un dièse (♯) est une altération qui indique que la hauteur de la note doit être augmentée d’un demi-ton. Voir altérations et armure.

Diminuendo

Marque de nuance indiquant que l'intensité des notes jouées diminue progressivement. Symbolisé sous la forme d'un texte (dim.) ou d'un "soufflet" qui se ferme (>)

Division irrégulière

Une division irrégulière, également appelée division artificielle, permet d'insérer un nombre de notes différent de celui prescrit par l'indication de mesure. Voir le chapitre Division irrégulière. Par exemple, un triolet divise la durée de la note en trois parties plutôt qu’en deux. Il permet d’insérer un temps ternaire dans une composition de temps binaire. A l’inverse, le duolet est utilisé pour insérer une division binaire dans une composition de temps ternaire.
Les divisions irrégulières sont déclinées en triolet, duolets, quartolet, quintolet, etc.

Double bémol

Un double bémol (♭♭ ou 𝄫) est une altération qui indique que la hauteur de la note doit être baissée de 2 demi-tons.

Double dièse

Un double dièse (♯♯ ou 𝄪) est une altération qui indique que la hauteur de la note doit être augmentée de 2 demi-tons.

Duolet

Voir Division irrégulière.

E

Échanger les notes enharmoniques

Fonction qui tente de deviner les bonnes altérations pour la réécriture des notes enharmoniques pour l'ensemble de la partition (voir Altérations) et Échanger les notes enharmoniques / Recalculer les altérations.

Éclater

explode.png
Fonctionnalité qui permet à l’utilisateur de diviser (ou éclater) les accords d’un morceau de musique écrits sur une seule portée dans leur notes et voix constitutives. Voir Rassembler et éclater.
Voir aussi Rassembler

Enharmonie

Deux notes qui ont le même son mais pas le même nom sont dites enharmoniques. Par exemple : Fa est enharmonique de Mi dièse ; Sol dièse est enharmonique de La bémol.

F

Fioriture

Une fioriture, aussi appelée note d'agrément ou note d’ornement, se présente comme une petite note placée devant (ou derrière) une note de taille normale. Voir Acciaccatura et Appoggiature. Voir le chapitre Fioriture.

G

Ghost note

En musique, notamment en jazz, une ghost note (note fantôme) ou dead note (note morte) est une note de musique avec un valeur rythmique mais sans hauteur discernable quand elle est jouée. Musescore supporte les têtes de notes en croix, en diamant (comme das MuseScore 3), slash/slash diamant (nouveauté Musescore 4) et les ajouts de parenthèses/crochets à une note. Voir le chapitre Têtes de notes.
ghostnote_deadnote.png
ms42_diamond.PNG

H

Hampe

Barre verticale dont sont dotées les notes de durée inférieure à la ronde. Celle des croches et notes inférieures portent un ou plusieurs crochets ou ligatures. Voir aussi Ligatures françaises. Voir le chapitre Hampe.

Hauteur des notes existantes

Un des modes de saisie de notes. Voir Hauteur des notes existantes.

I

Indication de mesure

L’indication de mesure (ou chiffrage de mesure) permet de définir les temps que contiennent une mesure à l’aide des chiffres indicateurs de mesure. Le chiffre du haut (numérateur) indique le nombre de temps dans une mesure et le chiffre du bas (dénominateur) indique la durée de chaque temps (2 pour une blanche, 4 pour une noire, 8 pour une croche, etc.). Voir le chapitreIndication de mesure.

Indication de mesure de précaution

Quelquefois désignée sous les termes d'indication "de rappel" ou "de courtoisie", c’est une indication de mesure qui est disposée à la fin d’un système pour signaler le changement de tempo au départ du prochain système.

Indication de mesure locale

localts.png
Appellation d’une indication de mesure d’une portée isolée, lorsqu’elle est différente de l’indication de mesure applicable au reste de la partition.
Voir Ajouter une indication de mesure locale.

Indication de métronome

Une façon d'indiquer le tempo. Voir Indications de tempo .

Instrument

  1. Instrument Musescore : voir Configurer votre partition.
2. Instrument réel

Intercalé

interleaved.png
Terme utilisé pour décrire deux jeux imbriqués de notes aux hampes inversées. Pour le créer, utiliser la fonction Voix et la palette Propriétés des ligatures.
Voir : Hampes et crochets de note

Interligne de portée

Voir Spatium.

Intervalle

Différence entre la hauteur de deux notes, exprimée en degrés (par exemple : seconde majeure, tierce mineure, quinte parfaite, etc.).
Voir Wikipedia.

L

Legato

Le legato consiste à jouer les notes de façon liée (sans silence entre elles). C’est une articulation symbolisée par une liaison de phrasé.

Levée

Voir anacrouse.

Ligatures françaises

frenchbeam3.png

Ligatures où les hampes ne s'étendent que jusqu'à la première ligature, sans intersection avec les autres. Pour les créer, utiliser le plugin French Beams.

Ligne

Une ligne Musescore est un type d'objet qui peut s'attacher (s'ancrer) à une série d'au moins deux notes (ou silences) continues horizontales ou à une série de notes verticales (accord). Voir le chapitre Autres lignes.

Liaison de phrasé

Ligne courbe placée au-dessus ou au-dessous de deux notes ou davantage pour indiquer qu’elle font partie de la même phrase musicale, à jouer de façon coulée et liée (legato). Voir le chapitre Liaison de phrasé. Une liaison de phase n'est pas une liaison de prolongation.

Liaison de prolongation

Ligne courbe placée entre deux notes adjacentes de même hauteur pour indiquer qu’il s’agit d’une même note de durée combinée. Voir le chapitre Liaison de prolongation. Une liaison de prolongation n'est pas une liaison de phrasé.

  • Noire + Liaison de prolongation + Noire = Blanche
  • Noire + Liaison de prolongation + Croche = Noire pointée
  • Noire + Liaison de prolongation + Croche + Liaison de prolongation + Double croche = Noire double pointée

Ligature

Les notes de durée inférieure à la noire (croches, double croches, etc.) portent un [crochet] (#flag) ou sont reliées par une ou plusieurs ligatures. Voir le chapitre Ligature. Les ligatures servent à grouper des notes.

Lignes supplémentaires

Ligne(s) qui sont ajoutées pour figurer les notes situées au-dessus ou au dessous de la portée

Louré

Voir Tenuto

M

Marcato

Le marcato est une articulation symbolisée par un accent circonflexe écrit au-dessus (ou au-dessous) de la tête de note. Il indique que la note doit être jouée à la fois de façon accentuée et détachée (comme un staccato).

Martellato

Voir Accent

Mélisme

Syllabe chantée sur plusieurs notes. Le mélisme est figuré sur la ligne des paroles par une ligne de soulignement continu qui poursuit la syllabe sous les notes concernées.

Mesure

Segment de temps défini par un nombre donné de battements (défini par l'indication de mesure). La division de la musique en mesures d'égales durées permet de fournir des points de référence réguliers et de localiser facilement les parties d’un morceau de musique.

Mode édition, mode édition de texte

Modes utilisés pour éditer le positionnement et le contenu de textes, au contraire du Mode normal et du Mode de saisie de notes. Voir les chapitres Ajuster directement les éléments et Saisir et éditer du texte : Éditer du texte.

Mode Normal

C’est le mode de fonctionnement de base de MuseScore en dehors des modes saisie de notes ou édition : taper Echap pour y revenir. Dans le mode Normal on peut naviguer à travers la partition, sélectionner et déplacer des éléments, ajuster leurs propriétés et modifier la hauteur des notes existantes.

Mode de saisie de notes

Mode du programme utilisé pour saisir la notation musicale à la différence des modes Normal et Édition. On y entre en tapant sur la touche N ou en cliquant sur l’icône crayon dans la barre d’outils de saisie des notes. Voir le chapitre Mode de saisie de notes.

N

Noire

Note dont la durée est le quart de la ronde.

Notation entre portées

Phrase musicale qui s’étend sur deux portées voisines (portée aigüe et portée grave, par exemple).

Pour écrire crossbeams3.png , voir Notation entre portées.
Pour écrire longstem2.png , voir Comment étendre un accord ou une hampe à travers deux portées (en anglais).

Notation slash

Forme de notation musicale utilisant des barres obliques ("slashs") comme marques placées sur/au-dessus/en dessous de la portée pour indiquer le rythme d’un accompagnement. Il est souvent trouvé en association avec des symboles d’accord. Il en existe deux types : (1) la notation slash est composée de slashs à chaque battement — l’interprétation exacte est laissée à l’interprète (voir Remplir avec des slashs, en anglais) ; (2) la notation slash rythmique indique le rythme précis à utiliser pour l’accompagnement (voir Basculer en notation slash rythmique , en anglais).
Voir aussi Notation d’accord slash.

Note d'agrément ou note d'ornement

Voir Fioriture

Notes enharmoniques

Voir Enharmonie.

Note fantôme ou note morte

Voir ghost note.

Nuance (symbole de)

Symbole qui indique l’intensité relative d’une note ou d’une phrase musicale à jouer au départ de cette note. Exemples : mf (mezzoforte), p (piano), f (forte), cresc. (crescendo), dim. (diminuendo) ou leurs équivalents graphiques en forme de "soufflet" (< et >). Voir le chapitre Nuances

O

OS (operating system)

Voir système d'exploitation

Ossia

ossia.png

C’est un passage musical alternatif pouvant être joué à la place de l'original. Le mot vient de l'italien « o sia » signifiant "alternativement" ou "ou celui-là". Voir le chapitre Ossia.

P

Partie

  1. Fonction automatique d'extraction de portée(s) dans MuseScore. Voir Parties. .
2. Ligne mélodique isolée dans une composition musicale polyphonique. MuseScore 4 n’utilise jamais cette définition, mais fournit une fonctionnalité similaire appelée Voix.
3. Instrument(s) ou leurs portées. MuseScore 4.1.1 utilise cette définition uniquement dans la fenêtre titre et dans un sous-titre dans les "Propriétés de portée/partie".

Partition

  1. dans les forums de support et le Manuel de MuseScore, le terme partition fait généralement référence à un fichier informatique (de suffixe .mscz) ainsi qu'à sa représentation visuelle sur l'écran de l'ordinateur et à sa lecture audio.
2. Dans quelques chapitres du Manuel MuseScore, partition figure une Partie Musescore particulière.
3. Dans d'autres contextes (par exemple dans le site de partage de partition IMSLP https://imslp.org), une partition évoque généralement un fichier PDF de la feuille de musique d'une œuvre particulière ou la copie papier d'une véritable partition.

Pause multimesures

Voir le chapitrePauses de mesures et pauses multimesures.
multimeasure-rests_4.png

Piqué

Voir Staccato

Point d’arrêt

Voir Point d’orgue

Point d’orgue

Symbole placé au-dessus d'une note pour en augmenter la durée (arrêt du tempo). Lorsqu’il est placé au-dessus d'un silence, il est appelé "Point d’arrêt". Voir Point d’orgue.

Portée

Ensemble de lignes et d’interlignes, représentant chacune une hauteur de note, sur lequel la musique est écrite. Avant le 11e siècle, le nombre de lignes d’une portée n’était pas limité.

Portée de type piano

Portées liées par une accolade, utilisées pour noter la musique pour claviers et pour la harpe, avec une portée en clef de Sol et une portée en clef de Fa. Les anglosaxons utilisent les termes Grand staff (US) ou Great stave (GB). Voir Portée de type piano.

Précaution

Voir Armure de précaution, Clef de précaution, Indication de mesure de précaution

Propriétés

  1. Panneau Propriétés
2. Paramétrages d'objets individuels dans une partition sur Musescore, contrairement au Style. Voir le chapitre Modèles and styles.

Q

Quadruple croche

Note dont la durée vaut le 64e de celle de la ronde

Quartolet

Voir Division irrégulière.

Quintolet

Voir Division irrégulière.

R

Rassembler

implode.png implode2.png

Fonctionnalité qui permet à l’utilisateur de combiner des voix de portées séparées en une seule. Voir Rassembler et éclater. Cela ressemble, mais pas tout à fait, à la [réduction d’une composition musicale](https://fr.wikipedia.org/wiki/R%C3%A9duction_(musique) (Wikipedia).
Voir aussi Éclater

Recalculer les altérations

Voir Échanger les notes enharmoniques

Répétition de mesure (symbole de)

Un symbole de répétition de mesure ressemble au caractère "pourcentage" avec deux cercles pleins ou à une barre oblique avec un point de chaque côté. Voir le chapitre Répétition de mesure et répétitions multimesures.
repeat.PNG

Reprise (indication de)

Dans une section répétée de musique, il est habituel que les dernières mesures de la section diffèrent. Les indications de reprise sont utilisées pour indiquer comment la section doit se terminer à chaque fois. On se réfère souvent à ces indications sous le simple terme barre de reprise. Voir le chapitre alternatives de reprise.

Respiration

Voir Pauses et respirations

Ronde

Note qui dure tout le temps d'une mesure à quatre quatre (4/4).

S

Saisie pas à pas

Mode de saisie de notes par défaut de MuseScore. Voir le chapitre Saisir des notes et des silences.

Saut

Un objet Saut correspond à une notation comme "D.S. al Coda", trouvée dans la palette "Reprises". Voir le chapitre Sauts et repères.

On emploie également ce terme dans le cadre des "sauts de section" et des sauts de pages qui concernent la mise en page de la partition.

Section

Dans MuseScore, zone de la partition comprise entre entre deux sauts de section ; également utilisé pour la partie du début de la partition jusqu’au premier saut de section ainsi que pour la partie qui suit le dernier saut de section jusqu’à la fin de la partition.

Segno

segno.PNG Symbole de navigation. Voir le chapitre Sauts et repères.

Séparateur de système

Systèmes séparés sur la même page. Peut être activé dans la partition via Format → Style → Système, voir le chapitre Mise en page. Également disponible dans la palette principale : voir le chapitre Autres symboles.
system-divider.jpg

Sextolet

Voir Divisions irrégulières.

SF2

Format d’instrument virtuel développé par E-mu Systems et Creative Labs. Voir SoundFonts.

SF3

Format d’instrument virtuel inventé par Werner Schweer, développeur de Musescore (source). Ce format supporte la compression des échantillons sonores. Voir SoundFonts.

Silence

Symbole musical qui indique un silence. Voir le chapitre Saisir des notes et des silences.

Slash (accord, tête de note)

Indique la façon de jouer un accord. Voir Que signifie la notation d’accord X/Y ? (lien externe).

SND (Single note dynamics)

Utilisé dans les notes en langue anglaise de Musescore, ce sigle signifie "Nuance pour note seule".

Solmisation

Ce terme désigne l'emploi de syllabes pour nommer et chanter les sept notes de la gamme diatonique dans un objectif pédagogique. Le solfège classique, employé en France, repose sur les noms Do, Ré, Mi, Fa, Sol, La, Si. On l'évoque quelques fois sous le terme de "Do fixe" (ou solmisation absolue) car le Do (donc les autres notes) est toujours affiché, pour clef donnée, à la même position sur une portée. D'autres appellations existent, anglosaxones (A, B, C, D, E, F, G) ou allemandes (A , H, C, D, E, F, G). Il existe également un système de "Do mobile" (ou solmisation relative), utilisé pour la formation musicale dans certains pays, où la position du Do varie en fonction de la tonalité employée. Ce terme est employé par MuseScore pour certaines modalités d'écriture des têtes de notes. Voir aussi : https://www.thecanadianencyclopedia.ca/fr/article/solmisation et https://musescore.org/fr/manuel/formes-de-tetes-de-notes.

SoundFont

Instrument virtuel supporté par MuseScore. Une SoundFont est un type spécial de fichier (extension .sf2, or .sf3 si compressé) qui contient des échantillons sonores (samples) d’un ou plusieurs instruments. Dans les faits, c’est un synthétiseur virtuel qui agit comme une source sonore pour des fichiers MIDI. MuseScore 4 est fourni avec sa propre soundfont native : MS Basic. Voir le chapitre SoundFont.

sp.

Voir Spatium.

Spatium

Unité de mesure. Voir Notions de mise en page.

Staccato

Le staccato, ou piqué, est une articulation symbolisée par un point écrit au-dessus (ou au-dessous) de la tête de note. Il indique que les notes doivent être jouées de la façon détachée afin de laisser une suspension avant la note suivante.

Style

Le profil qui contient les paramétrages dans MuseScore, à distinguer des Propriétés. Voir le chapitre Modèles et styles.

Système

Série de portées lues simultanément dans une partition. Voir le chapitre Notions de mise en page.
Voir aussi : Système d'exploitation.

Système d'exploitation

En anglais : operating system (OS). Programmation logicielle qui contrôle et dirige les dispositifs informatiques et les autres logiciels d’un ordinateur. Les plus populaires sont Microsoft Windows, macOS, et GNU/Linux.

T

Tempo

Vitesse d'exécution d'une œuvre (ou plus exactement la fréquence de la pulsation rythmique).
Son unité de mesure est le battement par minute (BPM). Voir aussi : indication de métronome.

Tenuto

Le tenuto, également appelé louré, est une articulation symbolisée par un tiret écrit au-dessous (ou au-dessous) de la tête de note. Elle indique que la note doit être jouée de façon plus soutenue mais détachée (comme un staccato).

Tête de note partagée

sharednotehead2.png Tête de note simple avec deux hampes — une vers le haut, l’autre vers le bas. Particulièrement commune en musique pour guitare, par exemple. Voir Têtes de notes

Texte

Un objet texte Musescore contient des caractères individuels qui peuvent être saisis et supprimés en utilisant un clavier d'ordinateur. Voir le chapitre Saisir et éditer du texte.

Tonalité écrite

Les instruments transposeurs (comme la clarinette, le cor français, la trompette, etc.) ont des partitions écrites avec des hauteurs de notes (et avec une armure) qui sont différentes des sons réellement produits par l’instrument. La hauteur notée sur la partition est appelée tonalité écrite alors que la hauteur jouée est appelée tonalité réelle. Voir Instrument transpositeur sur Wikipédia.

Tonalité réelle

  1. Le son ou la hauteur réelle d’une note — contrairement à la tonalité écrite. Voir Travailler avec des instruments transpositeurs.
2. Un mode d’aperçu de partition dans Musescore. Voir Affichage de la tonalité réelle dans la barre de statut.
3. La fréquence du "La 440" (ou "La3" en notation française ou "A4" en notation anglosaxonne), soit 440 Hz.

Transposition

Action de modifier la hauteur d’une ou plusieurs notes vers l’aigu ou vers le grave à l’aide d‘un intervalle constant. Voir le chapitre Transposition. Il peut exister plusieurs raisons pour transposer un morceau, par exemple :
1. Le ton est trop haut ou trop bas pour un chanteur. Dans ce cas, l’ensemble de l’orchestre devra être transposé de la même façon — ce qui est facile avec MuseScore.
2. La partie est écrite pour un instrument particulier mais doit être joué par un autre.
3. La partition est écrite pour un orchestre et vous voulez écouter ce que cela donnerait avec des instruments individuels. Cela nécessite de modifier la partie d’un instrument transpositeur dans la tonalité réelle.
4. Une tonalité plus sombre ou plus brillante est souhaitée.

Trémolo

Répétition rapide d’une note/d’un accord ou alternance rapide entre deux notes/accords. Voir Trémolo.

Triolet

Voir Division irrégulière.

Triple croche

Une note qui représente le seizième de la durée d’une ronde.

V

Vélocité

Propriété d'objets internes à Musescore qui contrôle à quel volume la note est jouée, de 0 (silence) à 127 (maximum). La propriété Vélocité des notes est éditée dans le panneau Propriétés : onglet Lecture, voir le chapitre Panneau des propriétés.

Voix

  1. Dans Musescore, la voix est une fonctionnalité logicielle. On peut utiliser jusqu’à 4 voix par portée, voir Travailler avec plusieurs voix. Voir aussi portée.
2. Le terme musical "voix" fait référence à la ligne musicale ou à la partie qui peut avoir son propre rythme. MuseScore n’a pas de fonctionnalité pour implémenter cette idée de façon exacte. Si la fonctionnalité voix ne répond pas à vos besoins, essayez de travailler des instruments séparés à la place.